Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 22:18

Malgrés une météo pas trés encourageante pour ce week-end, avec Co on a décidés d'aller visiter l'arriére pays niçois et en profiter pour voir du côté d'Aiglun ce qui était grimpable...Au final une superbe journée qu'on est pas prêt d'oublier!

 

Col de bleine...sous la neige, "euh t'es sur que sa va être jouable Aiglun" ?

 

vtvtv--049.JPG

 

 Quelques heures plus tard...on a vu juste, il fait beau et on arrive à peine à le croire!

 

vtvtv--117.JPG

 

 Vite! on en profite pour grimper les premières longueurs de la Cerise sur le gateau, d'ailleurs super classe! 

 

vtvtv--105.JPG

 

 vtvtv--110.JPG

 

Couleurs d'Automne sur le village d'Aiglun...

 

vtvtv--124.JPG

 

Et petite soirée à Coursegoules, elle est pas belle la vie !

 

vtvtv--011.JPG

Repost 0
Robin REVEST (Robinof) - dans Escalade
commenter cet article
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 19:57

Nous avons passé un week-end génial avec Coline, son frere Etienne et Jérome un ami de Grenoble à la superbe falaise de St Léger : Des voies démentes un peu partout dans un cadre vraiment sympa, bref une destination de choix sans hésiter !

 

fv--008.JPG

 

Coline dans le "Linceul de Penelope", superbe 7b/+ de St Léger.

Repost 0
Robin REVEST (Robinof) - dans Escalade
commenter cet article
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 08:36

Retour photos sur de belles journées de grimpe cet automne avec la team Toulonaise!

 

Début des vacances, avec Coline, Etienne, Bastien, Clement, Aymeric et Sylvain, on part grimper trois jours à Buoux et un à Volx, deux spot majeurs de la région. Malgré un temps mitigé on s'en sort pas mal avec de belles voies au retour et des supers moments ensemble.

 

Buoux-automne-2010-partie-2-080-copie.jpg

 

Co à vue dans "Le viel homme est amer" 7a magnifique!

 

1--6-.JPG

 

On revient ensuite avec Bastien et Romain Pagnoux pour deux journées à Buoux. Avec les fortes pluies sa ne collait pas du tout mais par contre on a eu droit à un grand ciel bleu!

 

 Buoux-automne-2010-partie-2-041-copie.jpg

 

Romain fait une montée dans le "Minimum" 8c au Bout du Monde...

 

Buoux-automne-2010-partie-2-018-copie.jpg

 

Bastien dans un fly qui ne manque pas d'ambiance..."Les caprices d'anatole" 7c+ au secteur haut perchés des Dévers.

 

Buoux-automne-2010-partie-2-077.JPG

 

Romain s'arrache les doigts et manque de peu la croix dans "La chiquette du Graal" 8b+!

 

Buoux-automne-2010-partie-2-092.JPG

 

Buoux-automne-2010-partie-2-101.JPG

 

 

Seconde journée, on rend visite à la Face Ouest redevenue autorisée, un super secteur bien "old school" qui vaut vraiment le coup!

 

Mister Bastien dans le Loir, 7a.

 

Buoux-automne-2010-partie-2-105.JPG

 

 

Une photo de votre protagoniste puis de Romain dans "Pochette surprise" 7b fissure!

 

Buoux-automne-2010-partie-2-138.JPG

 

Buoux-automne-2010-partie-2-171-copie.jpg

 

Retour en train, by night.

 

Buoux-automne-2010-partie-2-182.JPG

 

A+ pour des nouvelles photos !

 

Un petit aperçu de la grotte de Volx où nous y avons grimpés deux journées, une véritable falaise d'entrainement avec des voies bien péchon et original! Ici Thomas dans "0% de matiére grise" 7c.

 

Volx-023.JPG

 

Repost 0
Robin REVEST (Robinof) - dans Escalade
commenter cet article
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 10:04

Le 13 et 14 octobre en compagnie de Hélias Millerioux et Deluze nous avons répéter la "Bonatti-Vaucher" à la face N de pointe Whymper dans les Grandes Jorasses (ED+ ; VI/1100m ; M6/85°/A2). C'est une voie "secrète" avec très peu d'infos et le challenge d'une répétition avec mes amis nous motivés depuis quelques temps.

 

Ouverte par Walter Bonatti et Michel Vaucher en 4 jours d'Aout 1964! elle fut répété en hiver 1976 par Pierre Beghin et Xavier Fargeas et Slavko Sveticic la gravie en solo un été...Depuis on compter peu de répétition, quatre à ma connaissance dont celle de François Marsigny et Benoit Jacquemot à la journée en 14h bénéficiant de très bonnes conditions et récemment (la semaine précédente) celle de mon ami Yann Borgnet et Christophe Dumarest en 2 jours, comme première voie d'un très bel enchainement...

 

Pour notre part, les conditions n'étaient pas au mieux, le vent de foehn qui a soufflé fort les jours précédents à bien asséché la glace dans les portions délicates rendant l'escalade très moderne avec beaucoup de dry-toling délicat. Dans ces conditions il y a environ une dizaine de longueurs dures dans le M5/M6/85° et des portions d'artif pourrie.

 

Mercredi 13 octobre : Après une première partie qui déroule, nous voici au pied des choses sérieuses, c'est Deluze qui attaque la première section mixte :

 

-vcy-022.JPG

 

Je prends la suite, l'ambiance est incroyable et pesante avec le monolithe du Croz à droite qui semble vouloir nous écraser...

 -vcy-030.JPG

 

-vcy-042.JPG

 

Hélias attaque la deuxième section, où il exprimera tout son talent dans 3 longueurs difficiles (M5-M6 et 85°) pauvre en glace :

 

-vcy-068.JPG

 

Dans la 2ème longueur avec un pas dur sous le relai...

 

-vcy-076.JPG

 

Fin d'après midi, une section roulante nous amènes à 2 longueurs de "l'araignée" (gros névé suspendue au 2/3 de la face nommé ainsi par Bonatti en comparaison avec celui de l'Eiger...) enfin pour nous aussi sa sera notre bivouac.

 -vcy-101.JPG

 

Hélias sous l'araignée, une longueur en 6a/75° en mauvais rocher.

 

-vcy-113.JPG

 

Premier bivouac dans les Jorasses pour Deluze et moi, Hélias en est à son deuxième, c'est le grand baptême ! Suspendu à notre relai dans le névé de "l'araignée", des petits bouts de marches taillés dans la glace nous permettent de nous reposer un peu après cette longue première journée.

 

Lever de soleil splendide sur les Aiguilles de Chamonix :

 

-vcy-128.JPG

 

Jeudi 14 octobre : On est à 200m du sommet et il nous faudra 9h pour l'atteindre...La goulotte n'est pas formé au départ et nous oblige à un mélange d'artif et de libre délicat sur 3 longueurs.

 

Deluze quitte le bivouac :

 

-vcy-134.JPG

 

 

-vcy-140.JPG

 

 

Il est 18h30 quand on atteint le sommet. Moment unique et indescriptible, on retrouve le soleil après 2 jours dans l'ombre, on rigole enfin et on savoure. Mais la descente est encore longue, associé à la fatigue ce n'est que vers 2h du matin que nous rejoignons enfin Boccalate...

 

Le topo de la voie, avec les conditions et cotations (évolutives!) du 14 octobre 2010 (peu de glace dans la haut).

 

-vcy-002-copie---Copie-copie.jpg 

 

Je tiens à remercier Hélias et Deluze pour cette formidable aventure passée avec vous ! C'est sur je ne suis pas pret d'oublier ces moments inoubliables partagés la haut... A bientôt !

 

Repost 0
Robin REVEST (Robinof) - dans Montagne
commenter cet article
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 19:53

Un bien joli week-end avec mon papa à Chamonix et encore une belle classique ensemble : le couloir Jager. On doutait un peu sur les conditions et en définitive c'était bon mais encore un peu sec. Le couloir alterne avec des parties en neige et des ressauts en glace pas trop long puis on peut finir par du beau mixte sous le sommet.

Vu l'exposition du couloir il est préférable d'attaquer tôt pour éviter que le soleil décroche tout projectiles provenant de la corniche sommitale, d'ailleurs très grosse ! 

 

Dans le secteur, la Gabarrou-Albinoni et le Supercouloir ont été fait. La voie normale du Tacul est tracé mais attention aux ponts de neige devenant fragiles. Il y a aussi beaucoup d'activité dans le triangle.

 

Juste en face...

 

ouigog-021.JPG

 

Dans la pente médiane :

 

ouigog-045.JPG

 

Et vers la sortie :

 

ouigog-048.JPG

 

ouigog-062.JPG

 

 Papa au sommet avec une mer de nuages fabuleuse sur le Val d'Aoste

 

ouigog-099.JPG

Repost 0
Robin REVEST (Robinof) - dans Montagne
commenter cet article
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 10:38

Ce week-end avec Yann Borgnet nous sommes allés répéter la Voie Polonaise à la Pointe Héléna, coté TD+/900m/M5+ et 85° c'est une superbe voie de mixte.

Ouverte par Eugenius Chrobak, Jacek Poreba et Wojtek Wroz, les 24 et 25 juillet 1970, elle fut répété par Stéphane Benoist et Patrice Glairon Rappaz en version mixte en septembre 2007 et à connu par la suite plusieurs parcours au vue des bonnes conditions et de la beauté de l'itinéraire.

 

Les Grandes Jorasses depuis le refuge :

 

--uuu-031.JPG

 

La voie est globalement en condition correcte malgré beaucoup de neige fraîche et un manque de glace dans certains passages rendu ainsi délicats.

 

Lever 2h, départ 3h on atteint enfin la rimaye à 7h après une approche fatigante à faire la trace dans beaucoup de neige et trouver le cheminement entre les crevasses. Il neige au départ mais nous faisons confiance à la météo et on attaque motivé la voie. Le couloir d'attaque déroule et échauffe bien, je ne peux m'empêcher de regarder autour de moi, les goulottes d'attaque forment des fuyantes extraordinaires dominé par des murailles imposantes, quel ambiance !

 

--uuu-070.JPG

 

 

--uuu-086.JPG

 

On débute le mixte par des grandes longueurs en oblique à gauche pour rejoindre le névé suspendue au pied des difficultés.

 

--uuu-112.JPG

 

 Du névé, Yann attaque le bastion raide qu'il faut remonter en trois grandes longueurs vers la droite.

 

--uuu-125.JPG

 

 

--uuu-137.JPG

 

La 2eme longueur, une traversée clé en M5/+ délicat pour rejoindre la goulotte suspendue :

 

--uuu-148.JPG

 

--uuu 160

 

Ambiance!

 

--uuu-178.JPG

 

Yann attaque le dernière longueur dure, serein malgrés des pas de dry puis un fin plaquage plein gaz. S'en suit une superbe goulotte bien fournie et du mixte moins raide jusqu'au sommet.

 

--uuu-186.JPG

 

On ne s'attarde guère au sommet, profitant encore du soleil pour commencer la descente, encore longue mais qui c'est bien passé, il y avait heureusement une trace dessous le reposoir qui nous a bien aidé de nuit à trouver le cheminement entre les crevasses béantes. Bien fatigué mais heureux, l'arrivée à Boccalate est un bonheur avec une bonne nuit bien méritée !

 

A+ pour de nouvelles aventures !

 

Le topo de Stéphane Benoist : http://www.camptocamp.org/uploads/images/1192524642_1957477689BI.jpg

 

Repost 0
Robin REVEST (Robinof) - dans Montagne
commenter cet article
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 11:22

Hier avec Clément, fidéle et efficace compagnon pour les grandes voies, nous sommes allé grimper au Teillon pour essayer une voie mythique de cette paroi : la Voie Berhault.

C'est un projet que nous voulions faire rapidement cet automne avant qu'il ne face trop froid, en effet le secteur situé en altitude est balayé par des vents violents et la paroi reste à l'ombre un partie de la journée. Nous en avons d'ailleurs fait les frais avec un vent annoncé à 80/90km/h et un bon refroidissement des températures, ce fut la lute pour enchainer les longueurs et éviter le plus possible l'onglée, pas facile avec une escalade à doigts...  

Nous avons trouvé cette voie fantastique et elle représente un beau challenge de libre avec une grimpe plutôt à "l'ancienne"!  

Au pied du mur, la voie se situe sur la droite, au changement de couleur du rocher et finit en haut de la grande proue.

 

htthrjstrjsj-007.JPG

 

Nous avons attaqué par la variante en 7a équipé par Stéphane Benoist et Julien Loste en juillet 2007. Ambiance frisquette et onglée mais parfait pour une mise en jambe.

 

htthrjstrjsj-011.JPG

 

 

htthrjstrjsj-012.JPG

 

Clem arrive au relai, doudoune pas du tout superflue !

 

htthrjstrjsj-033.JPG

 

Deuxiéme longueur en 7b, ex A1/A2 du grand dièdre, un départ bloc puis une belle conti pour arriver au relai.

 

htthrjstrjsj-037.JPG

 

La 3eme longueur est la fameuse longueur clé, une dalle en 7c+ qui remet bien à zéro, une grosse maîtrise de la pose de pied est obligatoire pour en venir à bout. Comme j'ai pu enchainer L1 et L2 à vue je pars dans la longueur très motivé en essayant de donné le maximum mais le rappel à l'ordre est inévitable, le nez collé au rocher avec les pieds dans la semoule et je me retrouve dans le baudrier pour finir la longueur. J'en profite pour me caler dans les méthodes.

 

htthrjstrjsj-058.JPG

 

Clément dans la 3eme longueur de la voie Bérhault, grosse ambiance :

 htthrjstrjsj 076

 

htthrjstrjsj 090

 

La 4eme longueur en 7c, plus physique est fantastique, on remonte une fissure qui raye un pilier déversant d'environ 30m où plus on monte et plus c'est dur. Exposé plein vent, ce fut difficile de rester sur ces appuis quand sa bastonne! Vision rare au relai avec la sac de hissage qui remonte a ma hauteur lors de son hissage !

 

htthrjstrjsj-094.JPG

 

Clem dans le final, bien content dêtre là ! Les relais n'étaient pas de tout repos pour lui car à l'assurage avec ce vent il a bataillé sévére pour éviter les noeuds entre les 2 cordes.

 

htthrjstrjsj-100.JPG

 

On est redescendu dans la voie en 4 rappels en veillant bien à récliper les points dans le haut.

 

htthrjstrjsj-105.JPG

 

On reviendra grimper dans ce seceur, les paysage idyliques de l'arriére pays niçois, ses départementales et son climat, décidement on est vraiment bien la bas !

 

htthrjstrjsj-115.JPG

 

Au passage, je tire mon chapeau à Philippe Mussatto et Julien Loste qui on tous deux enchainé à vue le 7c+ et Fredéric Gentet qui la flashé !  

Merci à Stéphane Benoist pour le super topo ! http://www.guides06.com/topos/284 et à Clément pour cette escapade!

 

A+

Repost 0
Robin REVEST (Robinof) - dans Escalade
commenter cet article
16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 07:54

Voici enfin l'article de la répétition en cette fin d'été de la mythique voie "Manitua" en face N des Grandes Jorasses par Hélias Millerioux et son ami Catalan Ferran Martinez. Une superbe réalisation de leurs part, associé à un style trés pur et engagé, je leur tire un grand coup de chapeau !

 

La suite avec le récit d'Hélias :

 

 

"Manitua, le récit.

 

Je dédie le récit de ce voyage à tous mes amis pour partager ces quelques instants si bon, et si rare.

 

Tout a commencé en aout 2009 lorsque mon ami Ferran me parla de Manitua. C'était son projet de 10 années auparavant. Il avait recoupé des informations sur toutes les répétitions, slovènes, russes, françaises et belges. En fait cette voie il l'avait déjà en projet alors qu'elle n'avait connu encore aucune répétition. Au cours de  l'été 2009 nous avions souhaiter y aller, mais à cause des indisponibilités de mon ami catalan et de la fatigue accumulé pendant l'été nous nous sommes retrouvé sur un autre projet au Cervin : la voie Padre Pio Prega Per Tutti ou il pria pour nous ce jour là.

 

2010,  année difficile. Cette année ce fut une année difficile pour moi et les amis qui m'ont suivi sur les objectifs, c'est un hiver inscrit dans l'échec, pour ma part avec des buts à répétition dans les grandes parois durant l'hiver, gelures, conditions difficiles ; et résultat 4 mois de merde les pieds dans des tongs. Enfin voilà la lumière qui revient avec le printemps et la prise de confiance en soi ; Taghia, Presles, les couennes d'altitudes avec l'ENAM c'est bon ça.

 

Puis passer 5 semaines à l'ENSA pendant l'été n'aide pas au progrès en escalade à part au désœuvrement dans l'alcoolisme et à l'engraissement au magnum, 5 semaines fabuleuses quand même. Après l'école est venu le moment des vacances à la montagnes avec Ferran... Il savait que ce projet reviendrai au goût du jour, la motivation plus forte ainsi que le nouveau topo un  peu plus précis des français du GMHM.

 

 

Durant la période de grand beau de juillet, Frederic Gentet et Stephane Roguet avaient enchainé la voie en libre. Performance remarquable pour une voie de cette difficulté. Sûrement techniquement l'une des plus difficiles des Grandes Jorasses.

Où l'équipement est rare, les difficultés sont soutenues dans le 6c et une longueur d'artif en A3. Parmi tout cela on rajoute des sections mixtes dans le bas et dans le haut sur un croz réfractaire.

 La décision de partir à cette voie fut choisie lorsque qu'une fenêtre météo de 2 jours s'ouvra à nous entre deux perturbations. Je dirais pas évident... mais l'envie est  trop forte comme dans la chanson de Hermane Düne « Lovers are waterproof » et je dirais the most beautiful women I have seen.... ou Try to think about me... comprendrons les proches connaisseurs.

 Le créneau est court. Il va falloir expérience, rapidité, efficacité et volonté si on veut faire un maximum de libre dans cette voie aux cotations annoncées : 7a+ trad.

Le départ fut  sous un grand soleil. En altitude les nuages défilent à vive allure sur les hauts sommets.  Le Montenvers comme d'habitude à la première fournée est remplis d'alpins. Je croise mon ami Meynet du chablais, ça discute, il me demande ce que je vais faire. Et comme d'habitude pour moi dans un certain malaise j'ai des difficultés au fond de moi-même à parler de notre projet. J'ai peur de l'échec je n'aime pas en parler, à chaque fois que j'ai largement annoncé à mes amis mes projets j'y ai eu un échec. Alpiniste superstitieux ? Je n'y crois pas mais quand même étrange... Je préfère garder les choses pour moi par pudeur et ne veux pas rentrer dans le jeu de nombreuses grandes gueules alpines.  Après tout, je fais de la montagne pour moi et pas pour les autres. La reconnaissance sociale ça fait du bien mais des fois il faut l'éviter car ça rend con. Comme pour  quelques alpins du milieu. Les amis remettez moi dans mes bottes si un  jour je crains. Motivation intrinsèque vous connaissez ? C'est un concept largement utilisé dans le milieu de l'éducation physique et sportive où l'élève agit selon des motivations extérieures à l’appât du gain, pour la note, enfin là je  dévie du sujet... Ce que j'aime c'est être immergé dans cet élément sans contrainte extérieur et là j'arrive à donner et  être le meilleur de moi-même dans ce que je fais. Souvent le retour à la vie sociale est difficile et marqué par une volonté de faire la fête ainsi qu'une légère tombée dans les pintes de bières (pour mon ami Robin ce sera le Coca).

 L'approche se fera sous un limpide ciel bleu, la montagne est belle  et que la vie est belle! Avec Ferran ça roule tranquille vers les Jorasses. La ligne d'attaque ce fera dans l'axe de la pente  des goulottes Mc Intyre, puis bifurquera vers la droite vers la Bonatti Vaucher et No Siesta pour rejoindre le couloir du Croz, sec et peu  enneigé dans un mixte pourri.

Eh bien pour contredire tous ces amis qui me disaient que ça craignait le socle, je leur répondrai : je ne sais pas ! Comme à la directe US aux Drus. Je dirai tout dépend des conditions du moment, si il y a de la neige et glace dans le haut c'est OK et isotherme relativement haut ou bas au choix 3800/4200 m sur de pas trop longues périodes. Chance et opportunisme sont important pour l'alpin même si la chance, il ne faut pas compter dessus ! On n’a pas vu de parpaing rouler, seulement des petits galets sur la neige qui peuvent quand même faire mal. Dans le mur suivra de fabuleuses longueurs d'escalade engagée dont une première en 6c qui est engagée  car  là, la chute peut y être regrettable. Tout roule en 6b/6c jusqu'au bivouac écaille.

 La nuit sera bonne malgré l'exploration de toutes les positions du Kamasutra avec Ferran. Le lendemain la suite s'annonce plus difficile car le toit en 7a+ coule de flotte et est péteux. J'ai peur de partir avec des rochers sur Ferran enfin je tire sur 3 friends sous le toit et repars en mode énervé d'avoir raté le toit mais bon c'est la life ! Ensuite tout s'enchaîne en libre même les 7a+/b, mon ami Ferran aura quelques difficultés dans les libres difficile et utilisera quelques points d'aide. Dans la longueur d'A3, en grand artificier catalan, il grimpera avec aisance. D'ailleurs il a beaucoup d'interrogations sur le passage sur crochet gouttes d'eau qui est un trou foré récemment (il y avait du sable de granit récent dedans) alors que l'éthique catalane interdit le forage de trou pour les gouttes d'eau. Chez lui, à Montserrat, ça n'existe pas, et ce spit petzl au relais du tout français ? Enfin selon lui l'éthique c'est important, et l'utilisation de spits en montagne c'est interdit ! Il n'emmènera jamais de tamponnoir dans le fond de son sac. Il mène l'enquête....

S'ensuit la sortie sur cet éperon Croz si complexe dans le haut. Il est 3 heures du matin à deux longueurs du sommet. On est sorti sur le névé du Croz à 18h. Le vent a forci pendant la nuit, et le ciel devient mauvais avec quelques grosses rafales. On se tourne vers Annecy et les orages pètent là bas au loin. Là où on est  dans la face il faut sortir par le haut de tout façon. On tire des longueurs pour être safe dans ce terrain délicat et péteux, c'est lent! De 3 heures à 5 heures la neige tombe, on ne comprend rien, le topo parle de 5c/6a on est au pied de goulottes mixtes. On se perd à 3 reprises sur des réchappes dans les murs raides au dessus des goulottes. Il fallait utiliser celles-ci, mais avec un piolet alu et 2 broches en poches ça ne donne pas envie de s'y engager. Ca c'est l'alpine style à la catalane, fabuleux en légèreté mais avec très peu de marge. On sort de ces goulottes à la brèche sous un temps peu évident très venteux et neigeux. L'ami Dimitry appelle pour les nouvelles, on entame la descente en 6 rappels....

 

 

Bien voilà pour vous le récit de cette ascension. Et robin pour toi : les 400 coups des écrins ça marque plus au fer chaud que les grandes Jorasses ! Et biz à toi et à toutes les alpines.

Profitons bien de cette belle fin de saison estivale"

 

 

 

 

 

 

Notre matériel: 2 piolet technique, 1 piolet alu,2 broches, un jeu de camalots avec un doublage des tailles moyennes et petites. 12 pitons dont des lames, 5 suffisent actuellement pour un enchainement en libre en bonne conditions, 2 crochet gouttes d'eau, 2 étriers lights. On a hisser nos sac d'alpinisme, préfèrer le sac de hissage 70l + un sac à dos petit et light, un duvet pour deux, et doudoune light. Une bonne dose d'énergie pour enchainer dans l'ombre de la face les longueurs, froides et mouillé.

 

 

Quelques photos pour illustrer tout ça :

 

Hélias à l'approche de la face sous un ciel limpide.

P1030880.JPG

 

 

Le passage de la grosse rimaye plus impressionnant que difficile

 

P1030884.JPG

 

Le socle qui ce jour là ne s'écroulait pas sur les alpins...

 

P1030888.JPG

 

Une fabuleuse tour dominant le couloir du croz

 

P1030889.JPG

 

Hélias dans la 1er longueur en 6c/6c+ au cheminement astucieux où il ne vaut mieux pas tomber :

 

P1030899.JPG

 

Ferran sous le premier toit dans un 6b/c

 

P1030901.JPG

 

Ferran dans une longueur en 6b mouillé au dessus du bivouac écaille,

 

P1030911.JPG

 

Hélias dans le 7a+ mouillé et péteux qu'il n'enchainera pas malheureusement. La voie presque en libre à une longueur, dommage la vie!

 

P1030912.JPG

 

Hélias au pied de la longueur en 7a+/7b qu'il enchainera à vue...Bien ouéj gamin !

 

P1030915.JPG

 

Ferran en grand artiste de l'artif dans la longueur d'A3 déjà bien pitonné, fabuleux :

 

P1030918.JPG

 

Ferran heureux à la brèche sous le sommet. Ça bastonne pire que dans le 93 ici. Mieux vaut vite se casser. Notez le piolet alu de Ferran à la sortie des goulottes. Du pure style alpin catalan!

 

P1030924.JPG

 

Les deux amis heureux à la descente en quittant le glacier, que j'aurais aimé être avec vous, fatigué mais si content...

 

P1030928.JPG

 

Encore bravo pour cette croix et à bientôt !

 

Repost 0
Robin REVEST (Robinof) - dans Montagne
commenter cet article
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 09:14

Pour ce beau week-end de septembre avec Coline nous avons grimpé une trés jolie voie à la Cougourde (2921m) : "Arrêtez les Ministres".

Ouverte en 1993 par  P.Montiglio et P.Pippolini, elle se déroule sur le bord droit de la face et propose de superbes longueurs en excellent rocher dans un niveau 6b. L'équipement, bon est engagé dans le facile notamment dans les premières longueurs où quelques coinceurs peuvent être utiles pour harmoniser tout ça.

 

Montée au bivouac en fin d'aprés midi, la Cougourde apparaît, toujours aussi imposante.

 

hshs-007.JPG

 

Un superbe bivouac...

 

hshs-019_modifie-1.jpg

 

Place à la grimpe ! Co attaque avec la première longueur, exposée mais pas trop dure...

 

hshs-039.JPG

 

C'est l'ocasion de s'entrainer à placer des friends...

 

hshs-044.JPG

 

 Dans le 6b de la 2ème longueur, un court pas de bloc cette fois çi.

 

hshs-052.JPG

 

Depuis la face la vue sur le vallon est grandiose avec au loin la Côte d'Azur et la méditérannée...

 

hshs-058.JPG

 

Quatrième longueur, un 6b/+ bien raide sur petites prises.

 

dsc06617.jpg

 

Assurage "détente" mais vigilant ! Que c'est bien les relais confort !

 

hshs-062.JPG

 

Le 6a de la 6ème longueur, une dalle majeure avec un gneiss trés travaillé.

 

hshs-066.JPG

 

hshs-074.JPG

 

Les derniéres longueurs se redresse nettement et l'escalade devient plus athlétique, ici le 6b de la 7ème longueur...

 

dsc06640.jpg

 

 

hshs-086.JPG

 

dsc06641.jpg

 

Dans les dernières longueurs les brumes d'après midi associé à un peu de vent ont mit de l'ambiance dans la face...ici Coline dans la dernière longueur "d'arrêtez les Ministres", une des plus belle. 

 

hshs-093.JPG

 

Du sommet de la voie, nous avons rejoint l'arrête W par 60m de 3 pas équipé pour trouver les rappels de descente. Pratique et rapide, en 5 rappel de 40m sur chaine on se retrouve sur la terre ferme.

 

dsc06653.jpg

 

Redescente au pas de course, on prend quand même le temps de saluer un beau troupeau de vache.

 

dsc06671.jpg

 

A+ pour de nouvelles aventures !

Repost 0
Robin REVEST (Robinof) - dans Escalade
commenter cet article
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 10:13

Ce week-end j'ai retrouvé mes fidèles potes de cordés Hélias, Dorian et Vivien pour finir la saison d'été en beauté avec une belle course en Oisans et pour passer du bon temps en montagne. Au départ on était partis pour le Girod-Vivet mais des complications stratégiques pour une cordée de quatre nous on fait changer d'objectif et nous voila partis pour la Meije...

 

Dorian et Vivien partent dans la Voie normale suivi de la traversée des arrêtes et Hélias et moi dans "Mitchka", une nouvelle voie moderne ouverte par C.Moulin dans la face S du Grand Pic.

 

La face S de la Meije pendant la montée au refuge du Promontoire dont au passage on remercie les gardiens pour leur super accueil et leur apéro de fin de saison aprés une bonne journée de grimpe !

 

jpj-006.JPG

 

C'est partis pour Mitchka, 800m et 20 longueurs de grimpe, y'a du boulot !

 jpj-012.JPG

 

Dans les longueurs au dessus du dossier du fauteuil, le rocher est trés bon et l'ambiance bien raide :

Deuxiéme longueur en 6c

 

jpj-014-copie.jpg

 

Hélias dans le 1er 7a trés classe !

 

jpj-020.JPG

 

jpj-022.JPG

 

La premiere partie c'est bien dérulé et vers 10h nous sommes à la vire du glacier carré, bien motivé on s'accorde une bonne pause avant d'attaquer la section finale, la plus soutenue en 6c/7a sur 200m.

L16, un 7a athlétique et court :

jpj-037.JPG

 

Dernière longueur dure en 7a pour Hélias et l'enchainement est fait !

 

jpj-042.JPG

 

On à décidé de sortir au sommet de la Meije pour la beauté d'ensemble de la course. La partie terminale est commune avec la Pierre-Allain et se remonte rapidement en louvoyant bien. 

 

jpj-049.JPG

 

A 13h30 nous sommes au sommet du Grand Pic aprés avoir passé 7h30 dans la voie. On est bien content de re-grimper ensemble, ça roule ! 

Nous avons trouvé cette voie majeure, assez unique pour l'Oisans du fait de sa hauteur et de ses difficultées, elle mérite c'est sûr a devenir une grande classique. Nous avons était surpris par l'équipement en place, nous pensions la voie beaucoup moins équipée et faisant apel aux coinceurs, en fait il ne servent trés peu ou pas du tout mais ça permetra surement à plus de grimpeurs d'y frotter leurs chaussons et c'est bien le but de la voie car c'est superbe !

Un grand coup de chapeau aux ouvreurs pour cette ligne qui donne un coup de jeune aux Ecrins ! 

 

A bientôt ! 

Repost 0
Robin REVEST (Robinof) - dans Montagne
commenter cet article

Me Contacter :

REVEST Robin - A.Guide de Haute Montagne 06 88 62 25 69 - robin.revest@hotmail.fr - 246 ch des fours à chaux 83200 TOULON

  uiagm

Liste D'articles

  • Nouveau Site Web
    Bonjour, Voici le lien de mon nouveau Site Web : http://www.robinrevest.com Il prend la suite de ce blog que je ne ferme pas. Vous y retrouverez des nouvelles voies, des topos, des infos et mes activités professionnelles... let's go!! A bientôt
  • Nouveau site
    Bonjour à tous, Un nouveau site va voir le jour d'ici la fin de l'année avec des nouvelles news, des nouvelles infos. Ce sera la suite de ce blog avec encore de belles aventures dans les Alpes ou ailleurs!! Alors à bientôt!! Bonne grimpe!!
  • Vidéo Expédition Face Sud de l'Aconcagua
    Une vidéo de notre expédition à la face sud de l'Aconcagua en décembre 2012 avec Hélias Millerioux
  • Mini Camp dans le 06
    Vendredi et samedi avec une équipe de jeune de Toulon (Mehdi, Yves, Arnaud) et des éducateurs (Anne-Laure, Bernard, Samir) nous avons réalisé un mini camp dans l'arrière pays Niçois. Ces mini camps ont pour but de faire découvrir à des jeunes issus des...
  • Programme estival à Chamonix
    Bonjour, L'été approche à grand pas! Avec un de mes clients (Ken-20ans) nous recherchons un troisième compagnon de cordée désirant réaliser quelques jolies courses mixte à Chamonix dans un niveau AD/D. Date : Libre du 28 Juillet au 23 Aout Idées de courses :...